Développé avec Berta.me

  1. Strasbourg, Saskatchewan

    Canada - 800 habitants/pop. 8,000

    Avril 2017 – Le seul homonyme exact de la capitale alsacienne m'accueille après une hypnotique traversée de plaines quasi-vides de part et d'autre de la frontière américaine. Réunis par la précédente maire, Carol Schultz, une douzaine d'anciens m'attendent pour souper dans un des trois restaurants du village. Attablé au milieu de ces inconnus bienveillants à raconter mon pèlerinage, je me sens comme un prophète absurde.

    On m'invite partout. Le lendemain, j'assiste à des noces d'or. Le surlendemain, j'aide à nourrir un bébé bison au biberon dans une étable. L'animal est chétif mais animé d'une force terrible. Le gérant coréen du Royal Hotel prononce parfaitement le seul mot dont il se souvienne de ses cours de français : « accent circonflexe ». Le lundi, la neige a recouvert maisons et terres agricoles. Pas un bruit ne sourd. On m'assure à mon départ que je ne trouverai pas ailleurs meilleur Strasbourg.

    ---

    April 2017 - Strasbourg, France's only exact namesake welcomes me after a hypnotic drive across the virtually barren plains on both sides of the US/Canada border. The previous mayor Carol Schultz has gathered a dozen elders for supper in one of the village's three restaurants. Sitting among these kind strangers, telling them about my journey, I feel like an absurd prophet.

    People invite me over everywhere. The next day, I crash a golden wedding anniversary. The day after that, I help bottle-feed a baby bison in a stable. A small, but fiercely strong beast. The Korean manager at the Royal Hotel is able to pronounce the only French word he can remember perfectly: accent circonflexe. By Monday morning, the snow blankets houses and farmland. Not a sound is heard. When I leave, people tell me I won't find a better Strasbourg elsewhere.